AREME travaille à l’amélioration du recyclage des petits emballages et objets assimilés en aluminium en Belgique. Recycler l’aluminium est bon pour l’environnement comme pour l’économie. En effet, les propriétés de l’aluminium en font un matériau de choix pour l’économie circulaire. L’aluminium est indéfiniment recyclable, sans perte de ses qualités physico-chimiques. Et son recyclage permet d’économiser 95% de l’énergie (et de réduire dans la même proportion les émissions de gaz à effet de serre) en  comparaison à sa production primaire.

Défi :

Aujourd’hui, les petits emballages en aluminium finissent souvent incinérés. Ils sont soit trop petits ou trop légers pour être bien triés par les centres de tri, soit ils sont refusés ou non déposés dans les sacs PMC bleus.

CONTEXTE:

Dans le cadre de son Paquet sur l’Economie Circulaire, l’Union européenne a adopté des objectifs plus ambitieux en termes de recyclage des déchets d’emballages. Ce Paquet constitue la base de l’accélération de la transition vers une économie circulaire, en séparant les objectifs de recyclage pour les emballages en métaux ferreux et ceux en aluminium, ce qui permettra de mieux contrôler et évaluer le taux de recyclage des déchets d’emballages en aluminium dans l’UE. Le nouvel objectif fixé par ce Paquet est de 50% de recyclage des déchets d’emballages en aluminium d’ici 2025, et 60% d’ici 2030. Ces objectifs ambitieux stimuleront l’intérêt des Etat membres à mettre en place des projets innovants pour de meilleures pratiques de recyclage.

Solution :

Afin d’améliorer le recyclage de l’aluminium, AREME propose une solution multi-facettes :
Améliorer et étendre la communication détaillant la liste des produits acceptés dans les sacs PMC.
Optimiser les installations techniques dans les centres de tri en vue de permettre le recyclage de tous les emballages métalliques, même de petite taille.

AREME fournit un soutien et des conseils à tous les acteurs engagés dans la recherche de solutions. Nous capitalisons sur les réussites probantes d’expériences de tri et de recyclage des petits emballages en aluminium en Allemagne et en France.

Si les instructions de tri sont étendues et si les investissements nécessaires sont réalisés dans les centres de tri, la Belgique augmentera son taux de recyclage des déchets d’emballages en aluminium et confortera sa position de chef de file en termes de recyclage des déchets d’emballages.

Le nouveau flux de matériau que notre projet permettra de trier sera revendu aux recycleurs et bénéficiera d’une seconde vie !